Le gouvernement examine les mécanismes de réalisation

Programme de logements au profit des Algériens établis à l'étranger

Publié dans Liberté - Le 04/04/2013
Le ministère de l'Habitat et de l'Urbanisme a procédé jeudi à l'examen des mécanismes nécessaires pour la réalisation d'un programme de logements promotionnels publics au profit des Algériens établis à l'étranger.

À cet effet, une réunion interministérielle regroupant les représentants des différents secteurs concernés a été organisée, sous la présidence du ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, Abdelmadjid Tebboune, et du secrétaire d'État chargé de la Communauté nationale à l'étranger, Belkacem Sahli. La rencontre a été marquée par l'installation de trois comités de travail pour définir les dispositions à prendre pour la concrétisation de ce programme, dans le cadre d'un décret spécifique pour cette nouvelle formule. La commission des finances, composée des représentants du ministère des Finances, de la Banque centrale d'Algérie et du Crédit populaire algérien (CPA), se chargera de l'examen des dispositions financières et juridiques (garanties, assurances...).

Quant à la commission parlementaire qui regroupe des représentants de l'Assemblée populaire nationale (APN) et du Conseil de la nation, essentiellement les députés et sénateurs représentant la communauté algérienne à l'étranger, elle se chargera de l'examen des normes d'accès de cette catégorie à ce programme, notamment en termes de revenu exigé. Composée de représentants des ministères de l'Habitat et de l'Intérieur, la commission technique examinera, quant à elle, l'application du projet, particulièrement le volet immobilier. .Ce programme revêt une grande importance, vu l'intérêt accordé par le gouvernement à cette catégorie pour son implication au projet de développement national., a déclaré M. Sahli. Il a ajouté que le secrétariat d'État chargé de la Communauté nationale à l'étranger veillera au recensement des demandes et à la promotion médiatique du projet qui ne sera pas réalisé, a-t-il dit, .au détriment des citoyens locaux.. Pour leur part, les représentants du Conseil de la nation et de l'APN ont insisté sur la nécessaire intégration des émigrés bénéficiaires de ce programme dans le tissu urbanistique local, en évitant de leur consacrer des agglomérations spéciales.
Source Liberté . Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.
Qu'en pensez-vous ?
Lire aussi

Oran Habitat précaire : 4 000 ménages seront relogés

20/04 La première tranche d’attribution de décisions de pré-affectations a concerné de... la suite

Une .cité des affaires. à Seddikia Oran

17/04 .L.assiette récupérée sera réhabilitée et destinée à la réalisation d.une cité d... la suite

Habitat à Koléa : non-respect du délai

16/04 Le programme relatif à la construction de 500 logements pour la résorption de l.... la suite

Le marché couvert et les locaux commerciaux toujours fermés

16/04 Un marché couvert de deux étages et des locaux commerciaux sont toujours fermés,... la suite

FNPOS Blida : 400 logements sans occupants

16/04 Les postulants attendent l.établissement de la liste des bénéficiaires. Certains... la suite