FNPOS Blida : 400 logements sans occupants

Publié dans El-Watan - Le 16/04/2013
Les postulants attendent l.établissement de la liste des bénéficiaires. Certains logements ont été réceptionnés il y a plus de quatre ans.

Le Fonds national de péréquation des .uvres sociales de Blida (FNPOS) vit au rythme de l.instabilité depuis 2007. Ainsi, et rien que pour l.exemple, douze directeurs régionaux se sont succédé à la tête de cette direction régionale à ce jour. Il a été aussi mis fin aux fonctions de l.actuel directeur régional avant de le reconduire à son poste deux mois après ! Une instabilité qui n.est pas sans conséquences pour le programme des 400 logements relevant de ce fonds dans la wilaya de Blida.

Ces logements ont pris beaucoup de retard dans leur réalisation. Les postulants à ce programme attendent l.établissement de la liste définitive, surtout quand on sait que certains logements ont été réceptionnés il y a quatre ans sans être distribués à qui de droit. A Bougara, 200 logements entrant dans ce programme attendent leurs occupants depuis 2009. A Mouzaïa, les postulants aux 100 logements issus de la formule FNPOS s.impatientent. Ils attendent depuis plusieurs années de pouvoir enfin réceptionner leur appartement et y habiter.

«L.étude des dossiers devrait débuter dans les tout prochains jours», nous a assuré un responsable du programme. Les trois immeubles réalisés à la cité des 375 Logements, plus connue sous l.appellation de cité Matlaoui, dont le dernier a été réceptionné il y a environ une année, devront accueillir leurs locataires dès cet été, assure-t-on.

Les raisons du retard dans la distribution de ces logements résident dans le rejet de la première liste confectionnée il y a un peu plus de deux années, au moment où ces logements étaient encore en construction. Des candidats, résidant dans la commune de Mouzaïa, ont vu leur dossier rejeté et remplacé par d.autres prétendants «venus d.ailleurs», comme l.a souligné un citoyen demandeur. Les trois blocs n.ont pas connu d.entretien depuis leur réception, même si les portails d.accès aux appartements restent fermés, les vitres de plusieurs fenêtres ont subi des dégâts assez importants.

De l.extérieur, nous pouvons constater que de nombreuses vitres de vasistas, vraisemblablement des toilettes ou des salles de bain, sont brisées et que des pigeons y ont trouvé refuge. Le même problème se pose à Bouinan, où 100 logements relevant du même programme ne sont pas encore distribués. Cela se passe au moment où l.actuel ministre de l.Habitat ne cesse d.insister sur l.urgence de distribuer les logements achevés.
Source El-Watan . Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.
Qu'en pensez-vous ?
Lire aussi

Oran Habitat précaire : 4 000 ménages seront relogés

20/04 La première tranche d’attribution de décisions de pré-affectations a concerné de... la suite

Une .cité des affaires. à Seddikia Oran

17/04 .L.assiette récupérée sera réhabilitée et destinée à la réalisation d.une cité d... la suite

Habitat à Koléa : non-respect du délai

16/04 Le programme relatif à la construction de 500 logements pour la résorption de l.... la suite

Le marché couvert et les locaux commerciaux toujours fermés

16/04 Un marché couvert de deux étages et des locaux commerciaux sont toujours fermés,... la suite

FNPOS Blida : 400 logements sans occupants

16/04 Les postulants attendent l.établissement de la liste des bénéficiaires. Certains... la suite